Autour des plongeuses "jamnyo" de Jeju en Corée

À l’occasion de la parution du livre Les plongeuses jamnyo (haenyo)de Jeju en Corée et le néo-confucianisme, une mythologie double de la Dre Ok-Kyung Pak, un grand nombre d’activités a été organisé.

PARIS, MUSÉE CERNUSCHI, 2 octobre 2018

  • La Dre Ok-Kyung Pak a donné une conférence au musée Cernuschi à Paris le 2 octobre 2018.

GENÈVE, THÉÂTRE LES SALONS, 8 octobre 2018

  • Une table ronde animée par la journaliste et navigatrice Catherine Chabaud a réuni le 8 octobre 2018 au Théâtre les Salons à Genève, de nombreuses spécialistes telles que l’anthropologue Ok-Kyung Pak, les chercheuses Pascale-Marie Milan, auteure du livre Les Na de Lijiazui et Guigone Camus, auteure de l’ouvrage Tabiteuea Kiribati, tous deux publiés par la Fondation culturelle Musée Barbier-Mueller, la plongeuse en apnée Aurore Asso et la cinéaste Roselyne Segalen, réalisatrice du film sur les plongeuses jamnyo diffusé lors de la soirée.


De gauche à droite au second plan, Stéphane Barbier-Mueller, F.P. Journe, Catherine Chabaud, Guigone Camus, Brigitte Makhzani, Aurore Asso, de gauche à droite au premier plan, Ok-Kyung Pak, Laurence Mattet, Roselyne Segalen, Ko Ja Kim, Sung-Mi Koh. Photo Cyril Menut.

Les intervenantes ont évoqué la culture des jamnyo tout en abordant les thématiques de la pollution des océans, de la plongée en apnée et de la matrilinéarité qui lui sont étroitement liées.


La plongeuse jamnyo Ko Ja Kim nous a fait la surprise de venir de Corée pour participer à la discussion. Ici avec Ok-Kyung Pak. Photo Cyril Menut.

Les femmes haenyo (jamnyo) plongent en apnée tous les jours, risquant leur vie pour pêcher et faire vivre leur famille. Elles possèdent un grand pouvoir économique, vivent sous le système matrifocal (transmission de mère en fille) et respectent la nature en pratiquant une économie circulaire. Elles préservent des traditions chamaniques et pratiquent des rituels symboliques en faveur de déesses pour s’assurer leur protection.


La plongeuse jamnyo Ko Ja Kim et la plongeuse en apnée Aurore Asso. Photo Cyril Menut.

La dangerosité des plongées en apnée et la pollution des fonds marins remettent en question l’activité des haenyo (jamnyo) et menacent ainsi leur culture. Les jeunes filles aujourd’hui scolarisées ne veulent plus d’une vie aussi difficile et dangereuse.


F.P. Journe, mécène de la Fondation culturelle Musée Barbier-Mueller et Brigitte Makhzani, International PR – Events Manager de la marque de haute horlogerie F.P.Journe. Photo Cyril Menut.


Marie et Thierry Barbier-Mueller. Photo Cyril Menut.

Une exposition de photographies

  • En marge de la table ronde évoquée ci-dessus, une exposition de photographies de Sung-Mi Koh présentant des plongeuses jamnyo était dévoilée au Théâtre Les Salons les 8 et 9 octobre, en présence de la photographe.


Jamnyo regagnant le rivage après une plongée de cinq heures. Photo Sung-Mi Koh.

GENÈVE, MUSÉE BARBIER-MUELLER, 9 octobre 2018

  • La Dre Ok-Kyung Pak a présenté le fruit de ses recherches et sa publication aux Amis du musée Barbier-Mueller, au musée le 9 octobre 2018.

GENÈVE, QUAI GUSTAVE-ADOR, 12-31 octobre 2018

  • Trente prises de vue de femmes plongeuses jamnyo réalisées par le célèbre photographe coréen Hyung Sun Kim ont été exposées en plein air, sur d’immenses panneaux le long du quai Gustave-Ador à Genève, du 12 au 31 octobre 2018. Né en 1965, diplômé du Seoul Institute of the Arts et exposé internationalement dans diverses institutions culturelles, Hyung S. Kim a saisi, selon ses dires, « l’extrême dualité des femmes : leur force extrême alliée à leur fragilité humaine. Elles sont présentées telles qu’elles sont, fatiguées et à bout de souffle. Mais elles démontrent une force mentale et physique au-delà des limites, franchissant au quotidien la ligne entre la vie et la mort ».


Exposition des photos de Hyung Sun Kim au quai Gustave-Ador. Photo Luis Lourenço.

Regarder le reportage de TV8 Mont- Blanc consacré à la mission et à l’activité de la Fondation culturelle, et notamment à la publication de l’ouvrage sur les plongeuses jamnyo. Un grand merci à Jean-Paul Crespi et à TV8 Mont-Blanc.

MONTRÉAL, MANOSQUE, BRUXELLES

  • La Dre Ok-Kyung Pak a également donné une conférence sur les plongeuses jamnyo à l’université de Montréal au Québec, le 19 mars 2019, aux médiathèques de la DLVA (Durance Luberon Verdon Agglomération) à Manosque, les 12 et 13 mai 2019, au Centre culturel coréen à Paris, le 17 mai 2019 et au Centre culturel coréen à Bruxelles, le 27 juin 2019.


Ok-Kyung Pak lors de l’une de ses conférences données à Manosque en mai 2019. Photo DR.